Point santé : l'insuffisance rénale chronique chez le chat

Point santé : l'insuffisance rénale chronique chez le chat


7 minute(s) de lecture

L'insuffisance rénale chronique est l'une des trois causes majeures de mortalité chez les chats. Si votre chat souffre d'une insuffisance rénale chronique, la prise en charge nutritionnelle sera indispensable à la survie de ses reins, et à sa propre survie. 

L'insuffisance rénale chronique (IRC) chez le chat : c'est quoi ?

L'insuffisance rénale chronique touche en majorité les chats âgés. Cette pathologie résulte de divers maladies qui conduisent à la destruction de plus de 75% de la masse rénale fonctionnelle.

On retrouve deux formes d'insuffisance rénale : l'insuffisance rénale chronique, dont on parlera dans cet article, et l'insuffisance rénale aigüe, qui peut, quant à elle, survenir à n'importe quel âge.

Quels sont les symptômes d'une insuffisance rénale chronique ?

Comme dans la plupart des maladies, on remarquera une dégradation générale de l'état de santé du chat concerné : un abattement, des diarrhées, des vomissements... Votre matou semblera souffrant. Il pourra même se désintéresser totalement de ses jeux, lui qui, d'ordinaire, est très joueur.

L'insuffisance rénale chronique peut aussi entraîner des ulcères buccaux, il est donc également possible que votre chat perde l'appétit et par conséquent qu'il maigrisse.

Si vous remarquez que l'état de santé de votre chat se dégrade, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire qui effectuera des examens approfondis. La survie d'un chat souffrant d'insuffisance rénale chronique, réside dans la rapidité de sa prise en charge, de la mise en place d'un traitement et d'une alimentation adaptée.

Le traitement de l'insuffisance rénale chronique

Dans le cas d’une crise d’insuffisance rénale aigüe, il est nécessaire de consulter au plus vite votre vétérinaire, afin que votre petit compagnon soit hospitalisé avec perfusion dans le but de rétablir les équilibres de l’organisme.

Pour détecter une insuffisance rénale chronique, votre vétérinaire va réaliser divers examens. Il se basera sur la créatinine et le phosphore sanguins, et sur la teneur urinaire en protéine et en créatinine.

C'est grâce aux prélèvements sanguins et urinaires, qu'il va pouvoir grader la maladie de votre chat, et adapter le traitement en conséquence. Certains traitements médicaux peuvent être ajoutés en fonction des cas : par exemple, contre l’hypertension ou encore, l'ajout de potassium.

La prise en charge de l’insuffisance rénale chronique nécessite impérativement une alimentation adaptée. 

insuffisance rénale chronique chez le chat

Les protéines, vraies ou fausses coupables de l'insuffisance rénale ?

Pendant longtemps, on a entendu dire qu’il fallait diminuer l’apport en protéines, mais en fait, ce n’est pas pertinent. Même si bien entendu, les protéines doivent être de bonne qualité.

Un apport excessif en protéines, n'est pas, contrairement à certaines croyances, responsable de l'insuffisance rénale chronique chez nos chats.

En nutrition, c'est le rapport protéines/phosphore d'un aliment qui fournit une indication sur la qualité des protéines utilisées.

On note que les sources de protéines à forte valeur biologique (poisson, viande, œufs, abats) ont des ratios élevés, alors que celles à faible valeur biologique (céréales, carcasses et os) ont des rapports protéines/phosphore plus bas.

Le besoin en protéines d’un chat adulte est entre 5 et 6 grammes de protéines par kilo de masse corporelle et par jour. On a donc aucune raison de fournir moins de protéines à un chat souffrant d'insuffisance rénale. Par contre, il n’est pas indiqué non plus d’en amener davantage, afin de ne pas créer plus de déchets à gérer par les reins malades.

Limiter la quantité de phosphore dans son alimentation

Que votre chat consomme un aliment tout prêt ou une ration ménagère, l’alimentation doit être adaptée pour un chat insuffisant rénal.

Pour être informé(e) en avant-première de la disponibilité de notre gamme de Pâtées pour Chats - Urinaires & Rénales, vous pouvez dès à présent renseigner votre mail juste ici.

Finalement, ce qu'il faut surveiller si votre chat souffre d'insuffisance rénale, c'est le phosphore.

Le phosphate est la forme sous laquelle le phosphore est assimilés par les êtres vivants. Après le calcium, le phosphate organique est le deuxième composant le plus important des os et des dents. En effet, 90% du phosphore de l'organisme se situe dans le squelette. Il est indispensable à la croissance et à la différenciation cellulaire, au métabolisme énergétique, au transport d'acides gras et à la synthèse des acides aminés et des protéines.

Dans les aliments, le phosphore accompagne souvent les protéines. Attention, on ne diabolise pas là les protéines. 

L'os reste l’aliment le plus riche en phosphore par rapport aux protéines.

On en trouve aussi dans les laitages, et ensuite, dans les légumes et les viandes... Mais globalement, et comme on le dit souvent, tout est question de quantité.

De plus, on peut limiter l’absorption du phosphore par une quantité de calcium adaptée. Le ratio recherché entre calcium et phosphore doit être supérieur : entre 2 et 3 en cas d'insuffisance rénale, alors que l’on recherche entre 1 et 2 en l’absence d’insuffisance rénale.

Sur les étiquettes d'aliments pour chats, on retrouve souvent ce ratio sous la formule "Ca/P".

Exemple de ratio Ca/P, pâtée bœuf Ziggy 

ratio ca/p

Finalement, le meilleur moyen de conserver votre petit compagnon en bonne santé, reste de lui donner une alimentation complète, saine et équilibrée.

On recommandera toujours de privilégier une part majoritaire d'alimentation humide dans l'alimentation de votre petit compagnon, afin de lui garantir une bonne hydratation et par conséquent, de réduire les risques de surpoids, d'obésité et de troubles urinaires.

Si vous appréciez la lecture de cet article, n'hésitez pas à consulter notre article sur le taux de cendres dans l'alimentation de nos chats.

« Retour au blog