chat tigré mangeant dans sa gamelle en inox sur un plan de travail

Comment bien gérer la transition alimentaire de mon chat ?

La transition alimentaire de mon chat : comment la gérer au mieux ? Nous sommes de plus en plus nombreux à privilégier un régime alimentaire plus sain, pour nous, mais aussi pour nos matous. Néanmoins, il est nécessaire de respecter certaines règles pour que votre chat vive au mieux sa transition alimentaire.

Alimentation du chat : pourquoi effectuer une transition alimentaire ?

Le choix en termes d'alimentation féline sur le marché est si vaste, qu'il offre de nombreuses possibilités. On distingue deux principaux types d'aliments : l'alimentation humide (pâtée, terrine, bouchées en sauce) et l'alimentation sèche (croquettes). À cela on peut ajouter la ration ménagère, qui est de plus en plus en vogue dans certains foyers.

La transition alimentaire consiste à passer d'un aliment à un autre, en incluant petit à petit ce dernier dans l'alimentation actuelle de votre chat. Il peut s'agir d'un changement de type d'alimentation (sec, humide, ménager ou mixte), ou d'un changement des ingrédients qui la composent. Dès que l'on effectue un changement de type d'aliment, de gamme, de nourriture, de marque ou d'ingrédients on peut parler de transition alimentaire.

La flore digestive de nos chats est habituée à une stabilité ou à la diversité des aliments que nous leur donnons. Lors d'une modification de leur alimentation, de leur nourriture, une transition alimentaire est souhaitable. Un changement trop brutal pourrait déclencher des diarrhées ou des vomissements chez certains chats. De plus, nos chats ont une caractéristique bien particulière, ils sont néophobes...C'est-à-dire qu'ils ont une tendance naturelle à se méfier du changement.

Avant de débuter la transition alimentaire de mon chat

Voici quelques règles de base avant de modifier l'alimentation de votre chat :

  • Il est essentiel de vous adapter au rythme de Sa Majesté. Certains chats n'auront aucune difficulté à changer d'alimentation, de nourriture. Pour d'autres, un temps d'adaptation sera nécessaire (jusqu'à deux à trois semaines, pour les plus réfractaires).
  • Gardez en tête qu'il vaut mieux éviter de modifier l'alimentation (croquettes et aliments humides) de votre chat suite à un événement stressant tel qu'un séjour chez le vétérinaire, un déménagement ou encore l'arrivée d'un nouvel animal à la maison. Celui-ci risquerait d'associer sa nouvelle alimentation à un événement négatif.
  • Il est important de peser votre chat et de suivre son poids.

Au cours de la transition, surveillez les selles de votre animal. Il s'agit d'un moyen efficace pour déterminer si son système digestif tolère bien la transition alimentaire jusqu'à l'acceptation de l'aliment.

la transition alimentaire de mon chat

Comment réussir la transition alimentaire de mon chat ?

Étape 1

Au premier jour de la transition, au cours d'un repas seulement, mélangez 10g du nouvel aliment à la ration habituelle de votre chat (croquettes ou pâtée). Si votre chat n'est pas réticent face à l'introduction de ce nouvel aliment, vous pouvez passer directement à la deuxième étape. Cependant, dans le cas où votre chat ne mangerait pas sa ration, ne vous inquiétez pas. Recommencez dès le lendemain et les jours suivants, avec cette même petite quantité au cours d'un repas, jusqu'à ce qu'elle soit bien consommée.

Étape 2

Lorsque la première étape est validée par votre chat vous pouvez doubler la quantité du nouvel aliment, en passant à 20g, ou vous pouvez répartir cette même quantité sur deux repas.

Étape 3

Conservez ce rythme au fil des jours, jusqu'au remplacement de l'ancien aliment. Cela peut prendre plusieurs jours, ou quelques semaines. Pensez à réduire progressivement son ancienne nourriture. Par exemple, pour une transition alimentaire en passant des croquettes à de la pâtée : pour une cuillère à café de pâtée (10g), diminuez de 2 à 3g la quantité des croquettes. Pour 50g de la nouvelle pâtée, diminuez de 10 à 15g la quantité des croquettes.

En parallèle, continuez à surveiller les selles de votre chat pour vous assurer que l'adaptation se fait correctement.

Mon chat boude sa gamelle : que faire ?

Certains chats peuvent en effet refuser leur nouvelle nourriture.

Voici quelques conseils et astuces pour réconcilier votre chat avec sa gamelle :

  1. Tentez de stimuler votre chat en jouant avec lui avant de le nourrir, cela fait appel à ses instincts de chasseur. La nourriture vient alors comme la récompense de cette chasse. Ainsi, ce jeu va lui ouvrir l'appétit et lui permettre de libérer des endorphines, hormones du bien-être.
  2. Donnez-lui sa nouvelle alimentation dans de bonnes conditions : dans une gamelle propre et peu profonde (afin que ses moustaches ne trempent pas dedans), et de préférence à température ambiante.
  3. Dans le cas où votre chat refuse de goûter sa pâtée, vous pouvez en déposer un peu sur sa patte. Par réflexe celui-ci la léchera en faisant sa toilette et commencera à se familiariser à son odeur et à son goût.
  4. Les premiers jours, essayez de mélanger la nouvelle nourriture à un aliment qu'il apprécie. Par exemple : une petite quantité de jus de thon, un peu d'huile d'olive, de yaourt ou de lait (uniquement si votre chat n'est pas intolérant au lactose), une faible quantité de fromage râpée ou encore une goutte de sauce soja salée...
  5. Une autre idée : vous pouvez faire varier la texture en écrasant un peu sa nouvelle alimentation ou en y ajoutant une cuillère à soupe d'eau pour faire un petit jus.

Transition alimentaire chez le chat : que faire après ?

Lorsque la période de transition sera terminée, votre chat pourra bénéficier entièrement des bienfaits de sa nouvelle alimentation.

Si vous optez pour une alimentation majoritairement humide et que vous vous absentez de chez vous la journée, voici quelques recommandations :

  • Donnez deux repas le matin : par exemple, un au lever et un avant de partir travailler.
  • Donnez deux à trois repas le soir : par exemple un en rentrant du travail, un après-dîner et un avant d'aller vous coucher.
  • Pour terminer, vous pouvez laisser à votre chat une petite quantité de croquettes (10g) dans un jouet ou une gamelle anti-glouton, afin de le stimuler au cours de la journée en assouvissant ses instincts de chasseur.

 

Êtes-vous incollable en nutrition féline ? Venez tester vos connaissances avec notre quiz !