Mon chat perd ses poils : pourquoi et que faire ?

Mon chat perd ses poils : pourquoi et que faire ?

Votre chat perd ses poils ? S’il est en période de mue, ne vous inquiétez pas. Ce phénomène, qui se produit généralement au printemps et en automne, est tout à fait naturel chez nos petits compagnons. En revanche, si votre chat perd ses poils de manière anormale (par touffes, se gratte, apparition de trous), cela peut indiquer un problème comportemental ou de santé. On fait le point.

Pourquoi mon chat perd ses poils ?

Nos chats, nous les aimons comme des membres de notre famille à part entière. Mais ils ont un très gros défaut : ils perdent leurs poils ! Sur le canapé, sur le lit, sur nos vêtements… On en retrouve partout. Et qu’on se le dise, utiliser le rouleau adhésif toutes les cinq secondes n’est pas l’activité la plus plaisante. Seuls les propriétaires de Sphynx n’ont pas ce problème poilu : les veinards 😸

Tous les chats (ou presque) perdent leurs poils. Impossible d’y échapper. Mais voilà, il arrive que nos chats perdent plus de poils que d’habitude. Une chute conséquente qui peut s’expliquer par une multitude de raisons.

La mue : une perte de poils naturelle chez le chat

Tout comme nos cheveux, les poils du chat ont un cycle de vie : ils poussent, meurent et tombent, et ce phénomène est particulièrement accentué en période de mue, phénomène naturel qui se produit généralement en automne et au printemps. Pendant ces périodes, le pelage du chat est renouvelé.

Avant la saison froide, le chat se pare en quelque sorte de son poil d’hiver. Et avant la saison chaude, il se débarrasse de sa fourrure hivernale pour arborer un poil d’été, bien moins dense et plus léger. Mais ne nous méprenons pas, la mue n’est pas déclenchée par le changement des températures. Elle est au contraire provoquée par la lumière du jour. Ce qui explique pourquoi les mues chez les chats vivants exclusivement en appartement sont un peu moins marquées.

Si votre chat perd ses poils en période de mue, cela est donc totalement normal. Vous n’avez pas à vous en inquiéter.

Pour éviter d’avoir des poils un peu partout chez vous (et sur vous), pensez à le brosser régulièrement avec une brosse adaptée, surtout si votre chat a le poil long. Ce brossage sera d’autant plus important pour votre chat qui, lors de sa toilette, avale beaucoup de poils. Les poils se stockent dans son estomac et forment des boules de poils, des amas appelés “trichobézoards”. Lorsque celles-ci sont trop importantes, le chat n’arrive plus à les éliminer, et les vomit. Elles peuvent aussi présenter un risque d’occlusion intestinale.

Les régurgitations chez le chat ne sont pas à prendre à la légère. Outre les boules de poils, elles peuvent être le signe d’autres pathologies : un ulcère gastrique, une maladie rénale, etc.

Pourquoi il est important de brosser son chat

Une mauvaise alimentation

Un poil en bonne santé passe par une alimentation saine, équilibrée et de qualité.

Si votre chat perd beaucoup ses poils, il est probable que son alimentation ne couvre pas ses besoins nutritionnels. Il peut notamment avoir une carence en protéines. Chez le chat, la peau et les poils sont en grande partie constitués de protéines : environ 90 % du poil en est constitué (kératine).

Privilégiez donc une nourriture riche en protéines. Mais attention à la qualité. Certaines pâtées et croquettes industrielles pour chat peuvent avoir une teneur élevée en protéines, mais celles-ci ne sont pas toujours qualitatives. Bien souvent, on y retrouve non pas du muscle mais de la viande reconstituée (mélange de protéines végétales et animales) ou des mélanges de morceaux de mauvaise qualité, sans grand intérêt nutritionnel.

Un apport suffisant en acides gras est aussi important pour un pelage en bonne santé. Les Oméga 3 et 6 jouent notamment un rôle fondamental dans le fonctionnement normal de la peau du chat : un aliment riche en acide linoléique augmente la brillance du poil et la qualité du pelage. Parmi les autres nutriments essentiels, on compte également les minéraux, les vitamines A, E et les vitamines du groupe B et les oligo-éléments (cuivre, zinc, manganèse, sélénium, iode).

Chez Ziggy, toutes nos pâtées pour chats apportent une parfaite quantité et qualité de ces nutriments. On dit ça, on ne dit rien 😺

Outre les carences, qui peuvent aussi être la cause d’un poil gras, il se peut que votre petit chat souffre également d’une allergie alimentaire se caractérisant par des démangeaisons intenses et l’apparition de plaques rouges. Tout comme les humains, nos chats peuvent aussi avoir des allergies, qui peuvent parfois apparaître soudainement. Dans ce cas, consultez votre vétérinaire afin qu’il puisse détecter s’il s’agit bien d’une allergie (et laquelle) ou s’il s’agit d’un autre problème de santé.

Une perte de poils excessive et prolongée, accompagnée de symptômes anormaux (démangeaisons, boutons, croûtes, apparition de plaques) peut en effet être le signe d’une infection ou d’un trouble du comportement chez votre chat.

Les parasites, une cause courante de la perte de poils

Lorsqu’un chat perd ses poils de manière abondante (jusqu’à laisser sa peau à vue), on parle de la pelade, aussi appelée “alopécie” et “dépilation”. La pelade du chat peut s’expliquer par une infection parasitaire telle que la teigne et la gale.

La teigne du chat est une maladie de peau (une mycose). Elle est provoquée par la présence de petits champignons de type Microsporum canis et Ticrophyton mentagrophytes, qui s’installent à la surface de l’épiderme et entre les poils. Ces derniers entraînent une chute de poils très importante, notamment au niveau du dos et la tête. On y constate notamment dans le pelage du chat des trous et dans certains cas des lésions et des croûtes.

La gale chez le chat est aussi une maladie de peau. Mais contrairement à la teigne, celle-ci est causée par des acariens qui se logent dans les poils et la peau du chat. La gale provoque des démangeaisons intenses et des irritations cutanées importantes, localisées au niveau des oreilles (gale des oreilles) ou sur l’ensemble du corps (gale du corps). Le chat se gratte énormément sur la zone touchée, ce qui cause une perte de poils significative. 

La teigne et la gale sont des maladies très contagieuses, aussi bien pour le chat que pour l’Homme. Si vous suspectez un de ces infections, consultez rapidement votre vétérinaire afin qu’il puisse vous prescrire le traitement adapté.

Autre possibilité : les puces. Celles-ci peuvent être à l’origine d’une DAPP (dermatite allergique aux piqûres de puces). Lorsqu’un chat est infesté, il se gratte jusqu’à perdre des grosses touffes de poils. Certaines lésions cutanées peuvent également apparaître. Ces démangeaisons intenses sont provoquées par la salive des puces qui, en mordant le chat, injecte cette substance. Les zones touchées sont souvent le bas du dos, le ventre et l’intérieur des cuisses du chat. Ici aussi, il convient de consulter votre vétérinaire.

Même les chats vivants exclusivement en appartement n’échappent pas à ces parasites ! Pensez à vermifuger votre chat 2 à 4 fois par an.

Une allergie

Nous l’avons vu, une allergie alimentaire ou aux piqûres de puces peut être à l’origine d’une perte de poils importante chez le chat. Mais d’autres allergies sont aussi à prendre à compte.

Certains chats peuvent également développer une allergie aux poussières ou au pollen. Eh oui, aussi mignons soient-ils, nos petits compagnons ont une santé très fragile. Comme nous, ils peuvent être incommodés par les poussières et le pollen. Sauf qu’ici, ils n’éternuent pas, ils perdent leurs poils.

Le stress et l’anxiété

Un trouble du comportement peut aussi être à l’origine de la perte de poils. Un chat stressé et anxieux va se lécher de manière compulsive jusqu’à entraîner une pelade. Les causes du stress sont nombreuses : un déménagement, une visite chez le vétérinaire, l’arrivée d’un enfant ou d’un nouvel animal dans la famille. Même un changement de couleur des rideaux peut le perturber. Il existe plusieurs astuces pour aider votre chat à se détendre : lui faire des papouilles, lui mettre de la musique (si, si, ça marche !) ou encore utiliser de la valériane.

Une perte de poils anormale chez les chats peut donc avoir différentes causes. Dans tous les cas, consultez votre vétérinaire. Et lorsque tout rentrera dans l’ordre, vous pourrez de nouveau lui faire plein de bisous… poilus !