chat à table avec une serviette fasse à des couverts

5 choses que l'on ne vous a jamais dites sur l'alimentation de votre chat

Mais au fait, il mange quoi mon chat ?


Vous êtes de plus en plus nombreux à vous préoccuper de l’alimentation de votre protégé. 

Malheureusement, cette prise de conscience est souvent la conséquence d'un problème de santé ou, dans les cas les plus tristes, du décès trop jeune de votre chat précédent.

Pour les autres, cette envie de mieux nourrir votre matou est sûrement la retranscription d’un mode de consommation personnel plus sain et la volonté de le nourrir aussi bien que le reste de la famille.

Quelle que soit la raison de ce choix, c’est probablement la meilleure décision que l’on puisse prendre pour offrir à nos félins la belle et heureuse vie qu’ils méritent.

Parce que si on souffre de notre malbouffe depuis plusieurs décennies maintenant, nos matous sont malheureusement loin d’être épargnés ! Diabète, cholestérol, obésité, problèmes urinaires et rénauxaucune de ces maladies ne devrait survenir avec une alimentation de qualité.

Comme notre alimentation à nous, l’alimentation de nos chats a évolué au cours des dix dernières années, devenant toujours plus transformée, plus pratique et plus économique.

À tel point que l’on entend parfois (souvent) : « Tu devrais prendre un chat, ça ne coûte pas cher à nourrir et tu peux partir en week-end tranquillement, sans avoir à t’en occuper ! ». 

C’est malheureusement et bien évidemment faux.

Un chat est un être à part entière, une bouche supplémentaire à nourrir et qui plus est un carnivore strict. Et on le sait, la viande, lorsqu’elle est de qualité, est l’une des denrées alimentaires les plus coûteuses.

Autant dire donc que lorsque l’on achète une croquette à 3€ le kilo, il y a probablement bien plus de blé, maïs et sucre que de viande à l’intérieur.

Mais si on économise quelques années en dépenses alimentaires, les frais vétérinaires d’une seule de ces pathologies peuvent vite nous faire regretter notre choix.

Aujourd’hui, nombreuses sont les marques qui nous vendent le mieux manger pour nos chats.

Si la démarche est parfois sincère, on réalise pour beaucoup d’entre elles qu’il ne s’agit que d’arguments marketing, souvent trompeurs et sans aucun bénéfice réel.

Et si de plus en plus de consommateurs sont informés, éclairés et ne se laissent plus duper, on a voulu vous accompagner dans cette démarche, pour ne plus vous faire piéger par le premier slogan bien léché.

#1 - 100% naturel ne veut pas dire 100% sain

naturel

« Naturel », c’est probablement le terme que l’on entend le plus souvent depuis quelques années !

C’est normal, le naturel nous rassure.

Quelques photos de plantes et un design « jungle sauvage » et on a l’impression de nourrir notre chat comme un prédateur du désert !

Bon à la différence que les croquettes ne poussent pas aux arbres et ne courent pas très vite.

On est nous-même les premiers à être rassurés par ce qui est naturel. Cosmétiques, alimentation, décoration… le naturel est présent partout ! Et d’ailleurs une étude Mediaprism-60 millions de consommateurs nous montre que « l’exigence de naturalité envers l’alimentation est devenue essentielle pour 83% des consommateurs ». Mais finalement, vous-vous êtes déjà demandé ce que voulait dire une alimentation naturelle pour nos chats ? On vous laisse réfléchir…

Pour répondre à cette question, on s’est référé au « code des bonnes pratiques de la Fediaf » et voilà la définition d’un aliment naturel :

« Le terme « naturel » doit être utilisé uniquement pour décrire les composants d’un aliment pour animaux familiers (issus de plantes, d’animaux, de micro-organismes ou de minéraux) exempts de tout additifs et n’ayant subi aucun traitement physique autre que ceux les rendant compatibles à la fabrication de l’aliment pour animaux familiers et en maintenant la composition naturelle. Parmi ces traitements physiques, on accepte : la déshydratation, le fumage, la pelletisation, certains process enzymatiques, le broyage et l’extrusion, la concentration…

Puisque l’on ne considère pas l’ajout d’additifs nutritionnels ou technologiques dans l’utilisation du terme « naturel » et que les fabricants n’utilisent pas ou plus d’OGM (sans quoi leur mention est obligatoire), on peut donc dire qu’à peu près TOUT est naturel… !

Pour autant, si l’on est heureux de s’étaler des crèmes naturelles sur le visage ou un déodorant naturel sous les aisselles, est-ce que manger « naturel » nous permet d’être en bonne santé ?


A priori, si l’on prend ces trois aliments : frites, pizza, cheeseburger – tous trois sont naturels (et sans se mentir, plutôt très bons) !

Pour autant, consommés quotidiennement, ils sont loin d’être sains (désolé de briser vos rêves Messieurs, la pomme de terre n’est toujours pas un légume).

Alors quand on regarde une croquette ou une pâtée, composée à 40% de glucides ( patate douce, maïs, farine de pois, pulpe de betterave, sucre ou de soja ) – on peut appeler ça « 100% naturel », mais pour nos chats, c’est plutôt contre nature !

C’est pour toutes ces raisons que chez Ziggy, on a banni le mot naturel de nos packagings, c’est tentant et il nous arrive souvent de l’utiliser par réflexe, mais cela n’amène rien si ce n’est une fausse réassurance.

On préfère vous prouver, par des analyses et arguments scientifiques que nos pâtées sont saines. Et au final, à quoi bon mentir ? Tôt ou tard les bienfaits ou méfaits se constatent sur votre chat !

#2 - Sans céréales ne veut pas dire sans glucides

naturel

Depuis quelques années, on voit de plus en plus de croquettes et pâtées pour chiens et chats, arborant la mention « sans céréales » ou « grain free », c’est d’ailleurs devenu un argument de choix pour beaucoup d’entre nous.

Après tout, quoi de plus normal ?

Nos carnivores domestiques n’étant pas des poules, pas question de leur faire manger du blé, du maïs ou de l’avoine… ils risqueraient de caqueter !

Oui mais… une croquette, c’est avant tout un petit biscuit ? Et sans farine, difficile de faire un gâteau (perso on n’a jamais réussi) !

Il est en effet impossible de faire une croquette sans « amidon ». L’amidon c’est un « glucide emmagasiné par les végétaux sous forme de granules, qui, broyés, fournissent un empois ». L’empois ? c’est cette espèce de colle, qui permet à votre gâteau, ou à vos croquettes de tenir et d’avoir la forme qu’on leur connaît.

Et donc, si on ne met pas de céréales dans les croquettes, il nous faut bien y mettre de l’amidon.

On trouve donc dans les aliments sans céréales, de la patate douce, pomme de terre, farine de pois, farine de pois chiche, de lentille ou encore de tapioca (manioc) et parfois même du quinoa, oui oui, du quinoa.

Si l’alimentation sans céréales est vectrice de réassurance pour beaucoup d’entre nous, il convient tout de même d’analyser et calculer le taux de glucides présent dans les croquettes ou la pâtée de votre chat.

Il est fort probable qu’un aliment sans céréales mais contenant 30 à 50% de glucides soit tout aussi, voire bien plus nocif qu’un aliment contenant un peu de riz ou de blé.

Chez Ziggy, on a préféré faire simple et sain, et ne mettre ni céréales, ni féculents ni légumineuses dans nos pâtées, et encore moins de quinoa. Du coup, pas d’amidon, pas de problème !

D'ailleurs, on vous met à disposition ici la liste précise de tous les ingrédients que nous utilisons.

#3 - Il n’y a pas de filet de poulet dans les croquettes

riche en viande

Ce sera probablement la plus grande de vos déceptions.

Non, la photo de filet de poulet sur l’emballage de vos croquettes n’est pas le même poulet présent dans vos croquettes.

Bien souvent, il s’agit en réalité de farine de viande, viandes ou protéines déshydratées. 


On connaît la farine de blé oui, mais la farine de viande, c’est quoi ??? Et bien c’est une « poudre obtenue par cuisson, dégraissage, stérilisation, broyage et tamisage de sous-produits d'animaux terrestres », c’est tout de suite moins appétissant que le poulet rôti du dimanche qu’on vous a vendu non ?

Alors vous nous direz « mais moi, dans les croquettes que j’achète, il y a de la viande fraîche ». Et c’est un bon point!

Mais ne nous voilons pas la face, on n’est toujours pas sur le poulet du dimanche. On va plutôt se rapprocher de la viande que l’on trouve dans les nuggets en fast food ou au supermarché (avec un peu de carcasse en plus). Arrêtez de saliver, on vous voit !

Cette viande, c’est de la VSM.

De la quoi ??

De la Viande Séparée Mécaniquement.

Quoi ? ça ne vous met pas l’eau à la bouche ?

La VSM c’est un produit « obtenu par l’enlèvement, à l’aide de moyens mécaniques, de la viande des os ou des carcasses de volailles. Obtenu après désossage, ce produit peut contenir des résidus d’os, de cartilages ou de moelle, contrairement aux viandes hachées ou aux viandes pour hachis ».

On est donc bien loin de la qualité protéique du filet de poulet. Et imaginez bien que ce n’est pas différent pour les croquettes au poisson, on trouve probablement plus d’arêtes et de de peau que de filet de saumon dans les croquettes.

Comment est-ce que l’on s’en aperçoit ?

Très souvent au pourcentage de minéraux présents dans l’aliment et également appelé « Taux de Cendres ». Carcasse et arêtes apportent tous deux beaucoup de minéraux (calcium et phosphore entre autres).

Lisez donc bien la composition avec précaution, en vous assurant qu'il ne soit pas trop élevé.

On a pris le parti de bannir de nos pâtées toutes ces viandes décrites. La seule protéine animale présente dans nos pâtées, c’est du muscle et des abats. On laisse le reste aux autres. 

#4 – Non, votre chat n’a pas besoin de manger de la mangue, du Cranberry, des graines de chia ou de la spiruline pour être en bonne santé

(et toujours pas de quinoa)

superfood

Le point commun de tous ces ingrédients ?

Ils sont très photogéniques, ce sont de « super aliments » mais ce sont surtout de « super ingrédients marketing ».

Tous ces ingrédients coûtent à priori très cher, ils sont appréciés des humains pour leurs divers bienfaits sur la santé : la mangue et le chia sont très riches en antioxydants (polyphénols) et protègent les cellules de notre corps contre les radicaux libres. Le Cranberry a une action désinfectante sur les voies urinaires et la spiruline est très concentrée en protéines végétales (60-70%).

L’autre point commun de tous ces aliments ? Ils proviennent littéralement de l’autre bout du monde.

Le chia, du Mexique, la mangue des pays tropicaux (Asie majoritairement) et le Cranberry d’Amérique du Nord.

Exotique ! Mais pas franchement utile.

S’ils décorent à merveille les packs de croquettes et pâtées, ils ne sont en rien indispensables à la bonne santé de nos chats.

D’autant que bien souvent (systématiquement), vous ne trouverez dans vos croquettes que 0,00001% de… peau de mangue.

Pour apporter des fibres dans nos recettes, on a décidé de privilégier des légumes français, un peu basique on vous l’accorde : carottes, courgettes et haricots-verts. Moins sexy en effet mais on vous garantit que votre chat ne vous en tiendra pas rigueur. Il n’instagramera juste pas sa pâtée.

#5. « Knowledge is Power » - Le savoir c’est le pouvoir.

La morale de l’histoire ?

Comprendre ce que mange votre chat chaque jour est essentiel à sa bonne santé autant que de comprendre ce que l’on met dans nos propres assiettes.

Moins il y a de transparence, plus il y a de doute !

Merci d’avoir lu cet article, ne vous arrêtez pas là, continuez de lire, de vous renseigner, de comparer !

Posez des questions, exigez des réponses. De toutes les marques. Nous y compris.

Et en ce moment plus que jamais, prenez soin de vous et de votre chat 😻 

Envie d'en savoir plus ? On vous a préparé une sélection d'articles qui peuvent vous intéresser :

Vous devriez donner de la pâtée à votre chat, on vous explique pourquoi

Un chat ne devrait pas manger que des croquettes!

Pâtée complète ou complémentaire ? Attention aux confusions !

Ziggy, la révolution dans la gamelle de votre matou

Et si vous êtes convaincus, que vous avez envie de changer l'alimentation de votre chat, vous pourrez lui faire découvrir notre alimentation saine et complète, formulée avec amour par le Dr Vétérinaire Géraldine Blanchard spécialiste en nutrition féline.

Une période de transition alimentaire pourra être nécessaire, d'autant plus si votre chat a tendance à se montrer "délicat" avec son alimentation. Mais promis, on sera bien évidemment disponible pour vous conseiller et répondre à toutes vos questions.

Êtes-vous incollable en nutrition féline ? Venez tester vos connaissances avec notre quiz !