la cystite chez le chat

Point santé : la cystite chez le chat

Votre chat a du mal à uriner ? Il miaule avant et/ou  pendant qu’il fait pipi ? Il se pourrait qu’il souffre d’une cystite. La cystite est un trouble urinaire fréquent chez le chat, qui se caractérise par une inflammation (avec ou sans infection) de la paroi de la vessie. Symptômes, traitements, prévention, on vous dit tout sur la cystite chez le chat.

La cystite chez le chat, c’est quoi ?

Le chat est un animal particulièrement sensible, sujet à de nombreuses maladies. Parmi les plus courantes, on retrouve le diabète mais aussi la cystite, une des sous-unités des maladies du bas appareil urinaire félin (MBAUF). Ce trouble se réfère à l’inflammation de la paroi de la vessie, créant l’excrétion douloureuse et fréquente de petites quantités d’urine.

La cystite ne doit pas être confondue avec l'insuffisance rénale, qui résulte d’un dysfonctionnement des reins, dont la fonction est d’éliminer toutes les toxines produites par l’organisme dans le sang (la créatinine et particulièrement l’urée). Ce sont deux pathologies bien différentes.

Quels sont les symptômes d’une cystite chez le chat ?

Un chat atteint d’une cystite peut montrer un ou plusieurs signes. Ceux-ci sont facilement reconnaissables.

  • Le chat miaule avant d’uriner ou pendant qu’il fait pipi. La cystite est en effet un trouble particulièrement douloureux chez nos petits compagnons (tout comme chez nous soi-disant passant). 
  • Les allers-retours au bac à litière sont fréquents. Le chat se rend très souvent à sa litière, avec ou sans production d’urine (pollakiurie). 
  • Ayant beaucoup de difficultés à uriner, il s’accroupit dans sa litière pendant un long moment et n’émet que quelques gouttes de pipi. On parle ici de dysurie. Certains propriétaires pensent que leur chat est constipé alors qu’il montre en réalité des signes d’un problème de voie urinaire inférieur. Soyez donc alerte !
  • Du sang dans les urines est parfois présent. À noter que la présence de sang dans l’urine ne signifie pas nécessairement qu’une infection est présente. Nous viendrons sur les causes juste après.
  • Le chat lèche sa zone génitale de manière excessive.
  • Il urine dans d’autres endroits que sa litière. Souffrant, le chat associe ses toilettes à sa douleur et préfère uriner ailleurs.

Quelles sont les causes de la cystite chez le chat ?

Les causes d’apparition de la cystite chez le chat sont variées. Elle peut être due à une malformation congénitale, une tumeur ou encore à une infection de la voie urinaire. Les infections restent toutefois très rares chez les jeunes chats : elle concernerait seulement 1% des chats présentant des signes cliniques de cystite. Chez le chat, la cystite est souvent “stérile”, sans infection. À noter toutefois que les infections peuvent être favorisées par le diabète, l’insuffisance rénale chronique ou l’hyperthyroïdie.

Autre cause probable de l’inflammation : la présence de calculs urinaires, qui perturbent l’écoulement de l’urine. Une alimentation déficiente en eau est ici pointée du doigt : un chat qui ne boit pas suffisamment d’eau lorsqu’il consomme uniquement des aliments secs, tels que les croquettes, risque de subir une déshydratation chronique, responsable d’une concentration urinaire qui favorise, ainsi, l’apparition de calculs urinaires. On constate d’ailleurs plus de cas de cystite chez les chats mangeant une nourriture sèche que chez les chats consommant une nourriture humide (la pâtée).

Mais dans la majorité des cas (2 chats sur 3), l’origine de la cystite n’est pas identifiée de façon précise. Aucune cause physique n’est avérée. On parle alors de cystite idiopathique féline.

Les mécanismes de cette cystite sont encore mal connus, mais le stress semble jouer un rôle important dans l’apparition de l’inflammation de la vessie féline. Les sources de stress chez le chat sont nombreuses : déménagement, transport, visite chez le vétérinaire, arrivée d’un nouvel animal ou d’un enfant dans la famille. Même un changement de canapé ou de rideaux peut stresser nos petits chats.

L’utilisation d’une litière non adaptée peut également être responsable du stress. Même si un chat fait normalement ses besoins dans sa litière, celui-ci peut en effet avoir quelques frustrations : elle n’est pas assez confortable pour ses petites pattes, il n’aime pas son odeur, etc. Sur notre blog, on vous donne quelques conseils pour choisir la meilleure litière pour votre chat (et pour vous). 😺

Le stress et le manque d’eau seraient les deux facteurs principaux de la cystite chez le chat.

Comment soigner et prévenir la cystite chez le chat ?

Si votre petit chat présente un ou plusieurs signes, il sera nécessaire de consulter votre vétérinaire. Celui-ci procédera à divers examens pour déterminer l’origine de son mal-être. Votre vétérinaire effectuera notamment des analyses urinaires et sanguines, et si nécessaire, une radiographie, une échographie pour détecter la présence éventuelle de calculs.

Le traitement dépendra de la cause de la cystite. Si une infection est avérée, il vous prescrira des antibiotiques. En cas de calculs urinaires, une alimentation spécifique contre les troubles urinaires sera recommandée. Une opération chirurgicale pourra aussi être envisagée si cette solution ne peut suffire. Mais quelle que soit la cause, la prise d’antidouleurs sera essentielle.

Chez Ziggy, nous avons développé une pâtée pour les chats souffrant de problèmes urinaires et rénaux : Ziggy Vet. Formulé par le Dr Géraldine Blanchard, cet aliment diététique a une très faible teneur en phosphore, un ratio phosphocalcique élevé et une quantité de protéines contrôlée.

La cystite est une maladie très frustrante à gérer, surtout lorsqu’elle est liée au stress. C’est un véritable cercle vicieux : le stress peut causer la cystite. La cystite est douloureuse. La douleur est très stressante pour le chat. Le stress favorise la cystite. Etc. Si la douleur est immédiatement traitée, les signes cliniques se résorberont rapidement, en l’espace de quelques jours.

Des récidives peuvent cependant survenir. La gestion du stress et la quantité d’eau dans l’alimentation seront ici les éléments les plus importants pour prévenir et traiter la cystite.

Privilégier une alimentation humide

Nous l’avons vu, une alimentation déficiente en eau peut être un facteur significatif de cystite chez les chats. Moins un chat boit, plus ses urines seront concentrées en minéraux précurseurs de calculs urinaires. Pour une vessie en bonne santé, une alimentation humide sera donc essentielle. L’eau permettant de diluer l’urine et d’éliminer certains débris (cristaux, cellules, cristaux).

Privilégiez donc la pâtée pour apporter à votre chat une hydratation optimale. À titre indicatif, les pâtées contiennent en moyenne 75 % d’eau contre 10 % pour les croquettes.

La nourriture humide est d’ailleurs conseillée pour tous les chats, qu’ils soient malades ou non. L'alimentation humide est la clé d'une bonne santé ! Elle prévient non seulement les troubles urinaires mais aussi les risques de constipation, d’obésité et de surpoids pouvant engendrer du diabète, l’insuffisance rénale, etc. 

Mais attention au choix de la pâtée : le fait qu’elle soit riche en eau n’est pas toujours suffisant. Elle doit aussi être de qualité et bien équilibrée, notamment en minéraux. Ce qui est le cas pour nos pâtées Ziggy 😺. Attention également au changement alimentaire. Si votre chat est habitué aux croquettes, allez-y en douceur, en effectuant une phase de transition alimentaireUn changement de nourriture trop brutal peut causer du stress qui, rappelons-le, joue un rôle dans l’apparition de la cystite chez le chat.

Pour augmenter la consommation d’eau de votre petit chat, pensez aussi à lui mettre plusieurs bols d’eau fraîche à disposition. Vous pouvez également ajouter à sa pâtée une cuillère à soupe d’eau ou bien lui concocter des eaux aromatisées : de l’eau et quelques gouttes de jus de thon ou de bouillon de poulet ou de bœuf. Si votre chat préfère l’eau en mouvement (comme celle sortant du robinet), installez par exemple une fontaine à eau.

Diminuer le stress

Le stress est un problème délicat, pas toujours facile à traiter ni à identifier chez le chat.

Si son stress est dû à l’arrivée d’un enfant ou d’un nouvel animal dans le foyer, tentez de lui consacrer un peu plus temps, pour lui faire des papouilles, des câlins. Votre chat se sentira un peu moins délaissé et retrouvera confiance en lui.

L’activité physique est également un très bon antistress. Elle permet de libérer des endorphines, hormones du bien-être. Jouez avec votre chat, proposez-lui des jouets (un simple bouchon ou un carton peut suffire) ou mettez-lui à disposition des structures en hauteur afin qu’il puisse bouger mais aussi se reposer avec une vue panoramique sur tout votre salon.

Si son stress est lié à un changement d’environnement (déménagement, nouveau canapé), ici aussi soyez à ses côtés pour le rassurer. Votre chat s’habituera peu à peu. Pour aider votre chat à se détendre, vous pouvez notamment utiliser de la valériane. Disponible en spray ou en diffuseur d’intérieur, elle est souvent utilisée par les vétérinaires pour soigner l’anxiété de manière naturelle.

Mettez aussi quelques pschitts de valériane dans la caisse de transport de votre chat, si le stress est dû à une visite chez le vétérinaire ou aux trajets en voiture.

Et bien sûr, utilisez une litière adaptée et toujours propre.

Il existe d'autres astuces pour apaiser un petit chat stressé : mettre de la musique, lui faire des massages, lui mettre à disposition des cachettes, etc.

En revanche, si son anxiété persiste, votre vétérinaire pourra lui prescrire un traitement antidépresseur.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.