Mon chat est diabétique : quelle alimentation lui donner ?

Le diagnostic est tombé : votre chat est diabétique. Pour aider votre chat, une alimentation adaptée, équilibrée et surtout de qualité sera essentielle. Comment bien nourrir son chat diabétique ? Quelle alimentation privilégier et surtout éviter ? Nous vous disons tout dans cet article.

Ziggy - Mon chat est diabétique : quelle alimentation lui donner ?

Chat diabétique : l'importance d'une alimentation adaptée

Votre chat boit plus d’eau que d’habitude, il se rend très souvent à sa litière ou fait pipi en dehors, il perd du poids alors qu’il mange avec appétit, voire plus que d'habitude, son pelage n’est plus soyeux mais terne. Il manque d’énergie, marche difficilement, un peu comme un ours, il n'arrive plus à sauter, il devient plantigrade...

Alerté(e) par un de ces signes, vous avez pris rendez-vous chez votre vétérinaire, et après des analyses urinaires et sanguines minutieuses, il s’est avéré que votre petit chat est diabétique.

Tout comme l'insuffisance rénalele diabète est une des maladies les plus redoutées chez nos amis les chats. Cette pathologie chronique, que l’on appelle aussi le “diabète sucré”, se caractérise par un taux de glucose (la glycémie) trop élevé dans le sang. Cette hyperglycémie chronique est toxique pour les cellules et conduit à des lésions de divers organes comme le pancréas, les yeux, et systèmes, comme cardiovasculaires et nerveux, si elle n’est pas traitée à temps.

Le diabète chez le chat est une maladie très sérieuse qui nécessite un traitement particulier : généralement des injections d’insuline une ou deux fois par jour, et une alimentation spécifique. Bien sûr, le traitement prescrit par le vétérinaire dépendra du diabète de votre chat.

Un régime alimentaire adapté couplé aux injections d’insuline peut parfois permettre une rémission de la maladie si celle-ci est détectée suffisamment tôt.

À un stade précoce, ou grâce à une alimentation très faible en glucides, le diabète félin peut en effet être réversible. Mais attention, il ne s'agit que d'une rémission. Votre petit chat malade restera diabétique, mais sa glycémie sera normalisée. L'insuline peut être arrêtée, mais il faudra toujours continuer à donner une alimentation adaptée à votre chat, pour éviter que la maladie ne revienne.

Les causes du diabète chez le chat

La sédentarité, le surpoids et l’obésité sont les principaux facteurs qui augmentent le risque de diabète chez le chat. Les causes du surpoids chez les chats peuvent être liées à une suralimentation, à un manque d’activité physique, à l’ennui, au stress, à la stérilisation ou encore à la prise de certains traitements médicamenteux.

D’autres causes entrent également en jeu : une prédisposition génétique - certaines races seraient plus sensibles au diabète telles que le Burmese et le Norvégien - les traitements médicamenteux de longue durée comme ceux à base de corticoïdes.

Si votre chat est castré et sédentaire (sans accès à l’extérieur), et même s’il n’est pas en surpoids, lui offrir une alimentation majoritairement sèche (quand les croquettes représentent représente plus de 75% de l’alimentation en calories) est aussi un facteur de risque ultérieur de diabète.

Adapter le régime alimentaire de son chat diabétique est essentiel. Une alimentation spécifique, adaptée pour les chats diabétiques, permettra de réguler la glycémie, de maintenir votre chat à un poids “normal” et de limiter les risques de complications du diabète.

chat diabétique devant sa gamelle - Mon chat est diabétique : quelle alimentation lui donner ?

Quelle alimentation pour son chat diabétique ?

Adapter le régime alimentaire de son chat diabétique est essentiel. Une alimentation spécifique, pauvre en glucides, adaptée pour les chats diabétiques, permettra de réguler la glycémie, de maintenir votre chat à un poids optimal, avec pour objectif global de limiter les risques de complications du diabète.

De la pâtée avant tout

Nous venons de le voir, la sédentarité et notamment le surpoids et l’obésité sont les principaux facteurs de risque du diabète sucré chez le chat.

Si votre petit chat est diabétique et présente de l’embonpoint, traiter ce problème de poids peut l’aider à se débarrasser de son diabète. Pour cela, optez pour une nourriture moins concentrée en calories, comme l’alimentation humide. En effet, la pâtée est en moyenne quatre fois moins calorique que les croquettes. Très riche en eau, elle a aussi l’avantage de permettre à nos chats de maintenir un bon niveau d’hydratation. Une alimentation humide, associée à une stimulation physique et mentale, aidera votre chat à perdre du poids.

Dans le cas contraire, si votre chat diabétique maigrit à cause de sa maladie, il sera aussi important de l’accompagner sur le plan nutritionnel afin qu’il puisse tendre et maintenir son poids corporel idéal.

Une alimentation pauvre en glucides

Le glucose est un glucide, un sucre circulant qui est physiologiquement indispensable chez tous les mammifères. Toutes les cellules du corps ont besoin de glucose comme source d’énergie. Le cerveau, les hématies, les yeux ont par exemple d’importants besoins en glucose comme source d’énergie. Il est donc fondamental pour l’organisme de maintenir un apport en glucose pour nourrir ces tissus. Il est aussi nécessaire pour la synthèse des acides aminés non-essentiels, les glycoprotéines et la vitamine C.

Le glucose peut entrer dans le sang après consommation et digestion de sucres (lactose, saccharose…) et de glucides complexes (maltodextrines, amidon). Le glucose dans les cellules est aussi fabriqué à partir de certains acides aminés.

Chez le chat, les glucides ne sont pas des nutriments essentiels : ils n’ont pas besoin d’être présents dans l’alimentation. En effet, non seulement le chat est capable de synthétiser le glucose à partir des acides aminés**, mais il le fait systématiquement**, comme tous les carnivores stricts. La néoglucogénèse est un processus naturel chez le chat !

Des petites quantités de glucose et glycogène sont présentes dans tous les tissus animaux (les animaux ont tous besoin de glucose dans le sang et les cellules !), comme dans les proies naturelles du chat (souris, oiseaux…). On retrouve également un peu de glucides plus ou moins complexes dans tous les aliments végétaux, ce qui ne pose aucun problème, car on parle ainsi de 2 à 5% de glucides sur la matière sèche.

Dans les aliments industriels, les quantités sont nettement différentes ; entre 10 à 50% dans les pâtées et 20 à 50% dans les croquettes. 

Nos pâtées Ziggy contiennent, elles, moins de 3% de glucides / matière sèche. La pâtée Ziggy Vet Diabète contient moins de 1% de sucres et d’amidon / matière sèche.

Pourquoi tant de glucides dans les aliments pour chats ?

Pourquoi tant de glucides ? Comme expliqué dans notre article sur le diabète chez le chat les protéines animales sont plus rares et plus coûteuses. Les industriels compensent alors avec un apport en glucides. De plus, une quantité minimale (environ 10-15 %) est indispensable au processus d’extrusion dans la fabrication des croquettes. Même dans les croquettes non industrielles, on en retrouve. Idem pour les croquettes “sans céréales”. Une croquette sans amidon, ça n’existe pas (enfin pas encore).

Pour votre chat diabétique, il est conseillé de réduire les croquettes, voire de les éviter. Privilégiez plutôt la pâtée pauvre en glucides, et si possible, riche en protéines animales musculaires.

Une alimentation riche en protéines animales… de qualité !

Quantité ne veut pas dire qualité.

Certaines pâtées peuvent en effet avoir une teneur élevée en protéines, mais ces dernières ne sont pas toujours qualitatives. On y retrouve non pas du muscle mais de la viande reconstituée (mélange de protéine végétale et animale) ou des mélanges de morceaux de qualité médiocre, avec beaucoup de collagène, sans grand intérêt nutritionnel.

On peut mesurer le taux d’hydroxyproline, un composant présent uniquement dans le collagène (indiquant des protéines animales mais sans muscle). Dans les cartilages, les os et la carcasse, le ratio hydroxyproline/protéines est élevé. Dans les pâtées Ziggy, les sources de protéines sont animales, et il y a moins de 2% d’hydroxyproline/protéines.

En nutrition féline, on se base également sur le rapport protéines / phosphore d’un aliment qui fournit une indication sur la qualité des protéines utilisées. Les sources de protéines de qualité ont un ratio protéine/phosphore très élevé, ce qui signifie beaucoup de protéines pour peu de phosphore. Parmi les protéines de qualité, on compte le poisson, la viande, les œufs et les abats (muscle, foie, et dans une moindre mesure rein, lobe). Les céréales, les carcasses et les os ont à l'inverse, eux, un ratio protéines/phosphore faible.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter notre article sur les protéines dans l'alimentation de votre chat.

La pâtée Ziggy Vet pour les chats diabétiques

Chez Ziggy, notre priorité est la santé de tous les chats. Nous venons de sortir une toute nouvelle pâtée pour les chats diabétiques.

Sans féculent et avec une teneur très faible en sucres et amidon (sous seuil de détection de <0,2% et 0,4% respectivement), cet aliment convient parfaitement aux chats souffrant de diabète sucré (diabetes mellitus) ou de type 2 et permet de réguler leur apport en glucose.

Quels sont les aliments à éviter pour mon chat diabétique ?

Plusieurs aliments sont à proscrire pour votre chat souffrant de diabète : les féculents et les aliments de manière générale, les légumes sucrés, le riz, les pâtes, le maïs, la pomme de terre ou encore les gâteaux, et friandises biscuitées achetées toutes prêtes (même si c’est le péché mignon de certains de nos matous).

Comment faire plaisir à mon chat diabétique ?

Si vous souhaitez faire plaisir à votre chat, il est possible de lui donner une petite friandise, en quantité limitée toutefois pour ne pas déséquilibrer sa ration. Vous pouvez donner une olive (sans noyau !), une queue de crevette décortiquée ou de petits dés de courgettes s’il apprécie. Même entre ses repas. On vous dit tout dans notre article : 5 friandises saines pour mon chat.

Plusieurs petits repas fractionnés pour son chat diabétique

Qu’ils soient diabétiques ou non, nos petits compagnons sont des grignoteurs. Ils aiment faire plusieurs petits repas au cours de la journée et/ou de la nuit. Pour votre chat diabétique, pensez à remplir sa gamelle en 4 fois au moins sur la journée. Cela aidera à vous assurer de la quantité consommée, et qu’il mange en quantité suffisante.

Quant à la ration, celle-ci doit être adaptée à votre chat diabétique, et à son poids optimal. Seul votre vétérinaire pourra vous aiguiller, car tout dépendra de sa taille, de son poids, de son âge mais aussi et surtout de son état de santé.

Un bon suivi de la glycémie est indispensable pour ajuster la dose d’insuline et l’alimentation. Qu’elle soit suivie à la maison ou chez le vétérinaire, en s’aidant de dosages sanguins (fructosamine par exemple), ou encore par suivi sur 24 heures grâce à un implant et une application mobile… Les options sont nombreuses, et à discuter en fonction de la situation de votre chat.

Changement d’alimentation et suivi du diabète

Donner une nourriture adaptée à votre chat diabétique est fondamental à sa santé. Mais attention au changement trop abrupt. Même malade, votre compagnon a besoin de passer par une phase de transition alimentaire. Un changement d’aliment rapide pourrait causer diarrhées et vomissements. Il pourrait également développer un rejet définitif de son nouvel aliment si l’ingestion est associée à une expérience négative (physique ou émotionnelle). Ce refus pourrait aggraver son état et causer, non pas une hyperglycémie, mais au contraire une hypoglycémie.

En cas de diabète, un changement d’alimentation doit en plus être associé à un suivi de la glycémie une semaine après stabilisation de la nouvelle alimentation. La composition de l’aliment influence la quantité de glucose qui entre dans le sang. L’alimentation du chat diabétique doit donc être la plus stable possible, et suivie autant que la glycémie.

Mon chat diabétique refuse de manger, que faire ?

Il est essentiel de bien accompagner chaque changement de nourriture d’une transition lente : si cela prend 3 semaines à votre chat d’accepter ce changement, ce n’est pas grave.

Si toutefois votre chat diabétique refuse de manger malgré toutes vos tentatives (donner son alimentation habituelle, revoir la disposition de sa gamelle, ajouter un peu de jus de viande ou de thon à son repas), n’attendez pas. Une hypoglycémie peut mettre la vie de votre chat en danger. Contactez tout de suite votre vétérinaire !

Le diabète est une maladie à ne pas prendre à la légère. Des rendez-vous réguliers chez votre vétérinaire seront nécessaires pour suivre l’évolution de la maladie de votre petit chat adoré.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.