Quelle alimentation privilégier pour un chat en insuffisance rénale ?

Quelle alimentation privilégier pour un chat en insuffisance rénale ?

L’insuffisance rénale chez le chat est une pathologie très sérieuse qui, même avec beaucoup d’amour, ne peut être guérie. Une fois endommagés, les reins ne peuvent plus se rétablir. La progression de la maladie, si prise à temps, peut toutefois être ralentie grâce à une alimentation adaptée, équilibrée et surtout de qualité.

Chat en insuffisance rénale : l’importance d’une alimentation adaptée

L’insuffisance rénale chez le chat est l’une des maladies les plus redoutées ; elle est en effet l’une des trois principales causes de décès. Cette pathologie se définit par un dysfonctionnement des reins, dont la fonction est d’éliminer toutes les toxines produites par l’organisme dans le sang (la créatinine et particulièrement l’urée).

Chez nos chats, on retrouve deux formes d’insuffisance rénale : l’insuffisance rénale aiguë (IRA), qui peut survenir à tout moment et à n’importe quel âge, et l'insuffisance rénale chronique (IRC). Celle-ci est la plus courante et touche en majorité les chats vieillissants, nos matous de plus de sept ans.

L’insuffisance rénale chronique est la plus fourbe : telle une petite bête, elle s’installe sans crier gare et se développe peu à peu. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est déjà trop tard. Les dommages causés sur les reins sont irréversibles. Parmi ces symptômes : une forte soif, des vomissements, des diarrhées, une perte d’appétit et de poids, une fatigue ou encore des ulcères buccaux se traduisant par une mauvaise haleine.

Qu’elle soit aiguë ou chronique, l’insuffisance rénale du chat doit être prise en charge rapidement et bénéficier d’un traitement adapté, recommandé par un vétérinaire. Le traitement dépendra de la gravité des symptômes, détectés par le vétérinaire via des analyses sanguines et urinaires. Mais dans tous les cas, il sera indispensable d’adapter l’alimentation de son chat malade. L’insuffisance rénale ne peut certes être guérie, mais une nourriture spécifique aidera votre petit compagnon à vivre encore plusieurs années avec cette pathologie (et surtout avec vous).

Un chat insuffisant rénal a des besoins nutritionnels spécifiques

Les croquettes et pâtées classiques pour chat (en tout cas les nôtres 🐱) contiennent tous les nutriments nécessaires pour que nos chats soient en bonne santé : des protéines (sources des 11 acides aminés essentiels), des lipides (acides gras essentiels), des minéraux (phosphore, calcium, sodium, etc.), des vitamines et des fibres indispensables au bon fonctionnement de leur transit.

Un chat insuffisant rénal aura lui aussi besoin de tous ces nutriments, mais dans des quantités différentes dans sa nourriture. Ce qui est notamment le cas pour le phosphore et le sodium, dont les teneurs doivent être spécifiquement réduites pour éviter l’hyperphosphorémie et une aggravation d’une hypertension artérielle (si déclarée). Mais attention, réduction ne veut pas dire suppression. Un apport en phosphore est essentiel pour garder une calcémie modérée.

Si votre chat vit avec un chaton, éloignez surtout la gamelle de ce dernier. Les aliments pour chatons contiennent une quantité importante de phosphore.

Une alimentation riche en protéines ! 

Il a également besoin d’un apport riche en Oméga 3 et en vitamine B.

En revanche, contrairement aux idées reçues, un chat souffrant d’insuffisance rénale a besoin d’une alimentation riche en protéines, et non l’inverse. Aucune étude n’a démontré que la restriction de protéines animales jouait favorablement sur la fonction rénale des chats malades.

Certains aliments rénaux contenant une faible quantité de protéines pourraient même mettre encore plus en danger la santé de nos amis félins. Ne consommant pas assez de protéines, certains chats peuvent en effet cataboliser leur propre masse musculaire, et ainsi perdre davantage de poids. Cet effet peut causer une augmentation de créatinine dans l’organisme. Créatinine qui devra ensuite être nettoyée par leurs reins déjà très affaiblis… 

Bien sûr, l’apport en protéines ne doit pas être trop riche. Tout est une question dosage. Un excès pourrait créer plus de déchets à gérer pour les reins du chat.

À noter également que les protéines doivent être de bonne qualité. Comme expliqué dans notre article sur l’insuffisance rénale, en nutrition, c’est le rapport protéine/phosphore d’un aliment qui fournit une indication sur la qualité des protéines utilisées. Celles à forte valeur biologique (poisson, viande œufs, abats) ont des ratios élevés alors que celles à faible valeur biologique (céréales, carcasses, os) ont des apports protéines/phosphore plus bas.

Privilégier la pâtée en cas d’insuffisance rénale

Vous l’aurez compris, une alimentation adaptée est indispensable pour un chat souffrant d’insuffisance rénale. Un régime alimentaire spécifique limitera les conséquences de la maladie, et prolongera l’espérance de vie de votre petit chat.

Sur le marché, il existe une grande variété de croquettes et pâtées spécialement conçues pour les chats insuffisants rénaux. Mais attention, toutes ne se valent pas ! Veillez à bien vérifier les ingrédients et les teneurs présentes dans la nourriture. On ne le répétera jamais assez : un chat malade ou non a besoin de protéines dans son alimentation !

À la question “Croquettes ou pâtées ?”, on vous conseille fortement la pâtée pour votre chat. Afin que ses reins puissent fonctionner un minimum et éliminer les toxines de son organisme, il a besoin d’une forte hydratation. Contrairement aux croquettes, la pâtée lui apportera la quantité d’eau nécessaire. Privilégiez donc l’alimentation humide, et bien sûr, pensez à lui mettre plusieurs bols d’eau fraîche à disposition. Une bonne hydratation est capitale !

Chez Ziggy, notre priorité est la santé de tous les matous. Nous bossons dur pour vous proposer bientôt une gamme de pâtées pour chats - Urinaires & Rénales. Pour vous tenir informé(e) en avant-première de sa disponibilité, vous pouvez dès à présent renseigner votre adresse e-mail juste ici.

Si vous changez la nourriture de votre chat, attention. Même souffrant, votre félin a besoin de passer par une phase de transition alimentaire : un changement trop abrupt pourrait causer diarrhées et vomissements. Tout ce que l’on ne souhaite pas pour son petit chat et ses reins ! Il pourrait également développer un rejet définitif de ce nouvel aliment si l’ingestion est associée à une expérience négative (physique ou émotionnelle).

Quant aux friandises, celles-ci sont à proscrire. Faire plaisir à son chat est très tentant, mais une simple petite entorse pourrait lui être néfaste.

L’insuffisance rénale chez le chat est une pathologie a ne pas prendre à la légère. Donnez donc à votre chat une alimentation adaptée (bientôt la pâtée Ziggy), et surtout, consultez régulièrement votre vétérinaire. Seules des analyses de sang et urinaires effectuées par le vétérinaire permettront de vérifier l’état de santé de votre minou ou minette.

Peut-on donner une alimentation maison à son chat insuffisant rénal ?

C’est possible, mais avant de donner quoi que ce soit à votre chat, demandez conseil à votre vétérinaire. Celui-ci pourra vous indiquer le régime alimentaire le plus adapté.

Parmi les aliments conseillés : les viandes blanches (viandes maigres), le fromage blanc - qui apporte des protéines et peu de phosphore - les légumes et riz cuits. Attention toutefois aux légumes en conserve qui sont trop salés ! À l’inverse, il sera déconseillé les poissons, bien trop riches en phosphore.

L’alimentation maison ne pourra cependant satisfaire tous les besoins nutritionnels de votre chat. Il sera nécessaire de coupler la nourriture à des compléments alimentaires (apports de minéraux et vitamines).