mon chat mange trop vite

Mon chat mange trop vite : pourquoi et que faire ?

Certains de nos chats peuvent se montrer particulièrement gloutons. À l’heure des repas, ils se jettent sur leur gamelle comme si c’était la dernière, et finissent souvent par vomir leurs croquettes ou pâtée. Leur petit estomac n’ayant pas supporté cette prise alimentaire éclaire… Pourquoi mon chat mange trop vite ? Comment l’aider à se réguler ? On vous dit tout dans cet article.

Mon chat mange trop vite : vomissements, ballonnements et risque d’obésité

Miaou, Maiouuuuuuuuu. À entendre ses petits miaulements, il est l’heure de manger. Votre chat vous regarde avec des yeux doux, se frotte contre vous (en laissant quelques poils au passage sur votre beau pantalon). Bref, il vous fait un vrai numéro de séducteur. Mais à peine sa gamelle posée, il se rue dessus et dévore sa pâtée ou ses croquettes en un clin d’œil. Plus une miette ne reste. Et peu de temps après… il vomit ! Une belle petite galette sur le sol ou sur votre canapé. Merci minou !

Si votre chat mange trop vite, rassurez-vous, il n’est pas le seul. Certains chats peuvent en effet se montrer particulièrement gloutons. Mais ce comportement ne doit pas être pris à la légère, surtout si cette prise alimentaire rapide entraîne souvent des vomissements.

Répétés, ces vomissements peuvent non seulement conduire à une déshydratation, mais ils peuvent aussi provoquer des carences sérieuses chez votre petit chat adoré, parce qu’il n’aura pas assimilé tous les nutriments essentiels présents dans sa nourriture (encore faut-il qu’elle soit de qualité). Son tube digestif sera également irrité. 

Pour d’autres chats gloutons, pas de vomissements, mais des flatulences. Eh oui, une prise alimentaire éclaire peut aussi causer des gaz. En mangeant trop vite, ils avalent beaucoup d’air. Résultat : ils ont des ballonnements et pètent de manière excessive. Chez nos moustachus, péter n’est pas toujours signe de bonne santé. Ils ont mal au ventre, ils sont incommodés.

Enfin, cette prise alimentaire éclaire peut avoir un autre effet sur la santé de votre poilu : le surpoids, voire l’obésité. Le mécanisme de satiété chez le chat est comme le nôtre ; plus il mange vite, moins son estomac aura le temps d’indiquer à son cerveau qu’il est rassasié. Cela peut ainsi entraîner une surconsommation, et donc un risque d’obésité. Pour en savoir plus sur le comportement alimentaire félin, et notamment les 3 stades ressentis autour du repas, n’hésitez pas à consulter notre article Pourquoi mon chat a tout le temps faim.

Pourquoi mon chat mange trop vite ?

Les raisons sont nombreuses. Cela peut être un problème alimentaire ou comportemental.

Son alimentation est inadaptée

Imaginons. Ce midi, vous avez décidé de déguster une salade. De la laitue, des tomates, un peu de maïs, des oignons émincés et quelques dés de jambon blanc. Le tout accompagné d’une bonne vinaigrette. Après avoir mangé votre salade, vous vous sentez rassasié. Mais que se passera-t-il dans quelques heures ? Nul doute que vous aurez faim, car ce déjeuner ne vous aura pas apporté assez de carburant pour la journée. Et on parie que vous allez dévorer votre goûter ou dîner. Pour votre petit chat, c’est la même chose. Si ses croquettes et/ou sa pâtée ne sont pas assez nutritives, il aura faim.

C’est là tout le problème des aliments industriels qui ne répondent pas suffisamment aux besoins nutritionnels de nos boules de poils : des protéines animales de qualité médiocre, sans grand intérêt nutritionnel, des quantités trop élevées en lipides (graisses qui sont rapidement métabolisées par l’organisme).

Notez également que les pâtées et croquettes industrielles contiennent en majorité des additifs et des exhausteurs de goûts qui augmentent l’appétence. Alors face à sa gamelle, votre chat ne peut qu’être excité. Il ne parvient pas à se contrôler et dévore son repas en quelques secondes. C’est exactement comme nous devant un plateau de burger frites de la chaîne “venez comme vous êtes”, on se jette dessus (enfin presque). 

Il est frustré

À l’état sauvage, nos moustachus peuvent chasser toute la journée et la nuit pour s’octroyer jusqu’à 20 petits repas quotidiens. Ce sont de véritables petits grignoteurs. Nos chats domestiques n’ont pas besoin de chasser pour se nourrir, mais leur mode alimentaire reste le même. Ils aiment faire plusieurs petits repas au cours de la journée et de la nuit. Si votre chat ne reçoit qu’un ou deux repas par jour, il peut ainsi ressentir de la frustration et donc manger rapidement sa nourriture.

Chez Ziggy, on recommande au minimum 4 repas humides par jour pour nos compagnons, afin de respecter au mieux leur nature de petits mangeurs. Si vous travaillez à l’extérieur, vous pouvez répartir les repas de votre matou comme suit : un premier le matin au réveil, puis un autre avant de partir. Le soir, vous pouvez lui donner une autre ration en arrivant chez vous et avant d’aller vous coucher. On vous conseille également en supplément de mettre une petite quantité de croquettes dans un jouet, la journée ou la nuit.

Et si je lui donne des croquettes à volonté ?

Il faut reconnaître que les croquettes sont un aliment bien adapté au comportement “grignoteur” de nos chats. Vous pouvez lui donner des croquettes à volonté, à condition qu’il soit capable de se réguler. Vous pouvez mettre à disposition quelques croquettes dans un jouet distributeur qui ralentira la prise alimentaire.

Gardez toutefois en tête qu’une alimentation exclusive en croquettes n’est absolument pas idéale pour la santé de nos amis poilus. Cette nourriture dite “sèche” ne comble pas leurs besoins hydriques (eau).  Elle est aussi bien plus calorique : les croquettes sont quatre fois plus de calories qu’une pâtée ! Et qui dit calories, dit surpoids, obésité, diabète, etc. Tout un programme. Préférez une alimentation 100% humide ou bien mixte (pâtée et croquettes).

“Mon chat ne dévore et ne vomit que sa pâtée”

Ici aussi votre chat peut ressentir de la frustration, car vous ne lui donnez de la pâtée que de temps en temps.

La pâtée est malheureusement associée À TORD comme une friandise. Or, il s’agit bien d’un aliment à part entière. La pâtée complète n’est absolument pas une friandise, elle peut être donnée plusieurs fois par jour ! C’est d’ailleurs l’alimentation qui se rapproche le plus des besoins naturels du chat.

Il est stressé

Un chat qui mange trop vite est souvent un chat stressé. Il peut être perturbé au moment de ses repas : on le sollicite par des caresses, sa gamelle est placée dans un endroit où il y a du passage, etc.

Il peut aussi avoir peur de manquer, car il partage fréquemment son écuelle avec un autre chat. Si vous avez accueilli un autre animal dans votre famille, il peut se sentir en compétition et, par instinct, vouloir protéger sa nourriture. “Pas touche, c’est ma pâtée”.

Il s’ennuie

À l’extérieur, nos chats passent plusieurs heures à chasser, à courir, grimper et à jouer. Bref, ils ne s’ennuient pas du tout. Certains chats d’appartement peuvent quant à eux manquer de stimulations et ressentir de l’ennui. Cet état peut ainsi les conduire à se réfugier dans la nourriture. Encore une fois, nos boules de poils nous ressemblent beaucoup. Quand on s’ennuie, on mange (et pas des carottes).

Ici aussi le cercle est vicieux, car un chat qui s’ennuie ne bouge pas beaucoup, traîne de la patte. Il peut donc prendre du poids.

Il a peur de manquer

Votre chat peut avoir peur de manquer, parce qu'il partage sa gamelle avec un autre chat. Mais cette peur peut également venir de son passé. 

Avant son adoption (chat ou chaton), il a peut-être eu faim ou souffert de malnutrition. Cette attitude s’observe particulièrement chez les chats errants et/ou qui ont été abandonnés. Ils se jettent sur leur gamelle, pensant probablement que ce sera la dernière avant un long moment. On appelle cet état le “stress de la gamelle vide”.

Il peut être malade

Un chat qui devient glouton du jour au lendemain n’est pas anodin. Cela peut être le signe d’une pathologie. Plusieurs maladies peuvent en effet entraîner une augmentation de l’appétit chez le chat, et par conséquent une ingestion rapide des aliments. Il peut s’agir d’une maladie parasitaire (des vers intestinaux), du diabète ou une hyperthyroïdie.

Mon chat mange trop vite : comment l’aider à se réguler ? À manger moins vite ?

Nous l’avons vu, les causes sont multiples. Si votre chat mange trop vite, et surtout, s’il vomit fréquemment ses repas après, consultez en premier lieu votre vétérinaire. Celui-ci pourra vérifier son état de santé et tenter de déceler l’origine de son comportement alimentaire peu habituel.

Une alimentation humide et de qualité

Comme expliqué plus haut, une alimentation inadaptée peut être la cause de son attitude gloutonne. Pour votre petit chat, choisissez un aliment qui contient suffisamment de protéines animales, et surtout, des protéines de qualité qui ont, elles, une vraie valeur nutritionnelle.

Parmi les protéines de qualité, on compte le poisson, la viande, les œufs et les abats. En nutrition féline, c’est le rapport protéines / phosphore d’un aliment qui fournit une indication sur la qualité des protéines utilisées. Et ceux-ci ont des ratios très élevés. Ce qui n’est pas le cas pour les céréales, les carcasses et les os utilisés majoritairement dans les aliments industriels.

Pour favoriser la satiété, on vous conseille également de parier sur la pâtée. Grâce à sa forte teneur en humidité, elle apporte du volume dans l’estomac de nos chats. Riche en eau, peu calorique et rassasiante, la pâtée est l’aliment idéal pour nos compagnons.

Chez Ziggy, nos pâtées pour chats sont très riches en protéines (+60%)… de qualité ! Nous n’utilisons ni viande reconstituée, ni VSM (viande séparée mécaniquement) ni “déchet” animal comme des carcasses, de la peau, des plumes ou des arêtes. Vous ne trouverez que des vrais morceaux de muscles et des abats nobles (poulet, bœuf, porc). De plus, elles contiennent un minimum de glucides (-2%), qui, pour rappel, ne sont pas indispensables au régime alimentaire de nos félins.

Enfin, si votre chat a toujours un comportement glouton même avec de la pâtée, vous pouvez ajouter quelques dés de courgettes bouillies dans sa nourriture. Apprécié par nos chats, ce légume est riche en eau et apporte du volume.

Pour rappel, face à un chat glouton, rien ne sert de doubler la quantité de sa nourriture. Ce serait d’ailleurs une grosse erreur, car votre chat prendra du poids. Et qui dit prise de poids, dit risque d’obésité et de maladies associées comme le diabète. Votre chat doit pouvoir se sentir rassasié sans que le nombre de calories n’augmente. D’où l’importance de lui offrir une alimentation humide et de qualité !

Quelles quantités de pâtée donner à mon chat ?

Tout dépend de sa taille, de son poids et de son âge. 

Pour déterminer facilement et de manière précise la quantité de nourriture à donner à votre chat, n’hésitez pas à utiliser notre calculateur de ration.

Plusieurs petits repas fractionnés

Pour réguler l’appétit de votre chat, les repas fractionnés sont la clé. L’idéal sera de lui donner au minium 4 repas par jour afin de respecter au mieux sa nature de petit grignoteur. 

Ces repas fractionnés rassureront également les chats qui ont peur de manquer. Ils comprendront peu à peu qu’ils auront toujours à manger sous votre toit. Et au fil des jours, ils arriveront à mieux se réguler et n’auront plus ce stress de “la gamelle vide”.

Cette technique a notamment fait ses preuves pour un membre de notre Ziggy Family, Ineka.

Ma petite chatte a été trouvée dans un four à pizza d’un restaurant abandonné. L’association qui l’a sauvée l’a bien nourrie, mais elle se ruait toujours sur la gamelle par peur de manquer. J’ai établi 6 petits repas par jour : une cuillère café de pâtée, en complément de ses croquettes. Ineka s’est régulée. Elle a encore quelques phases, même après 5 ans, mais les repas fractionnés marchent bien”, nous confie Marine.

Notez que les rations doivent bien sûr être adaptées. Pour cela, vous pouvez vous aider de notre calculateur de ration juste au-dessus 😺

Un environnement serein et stimulant

Si vous le pouvez, placez sa gamelle dans un endroit calme, loin de toute agitation, et où aucun autre animal ou humain pourrait venir le déranger pendant ses repas. Votre moustachu se sentira ainsi plus en confiance et dégustera sa pâtée plus tranquillement.

Les chats “boulimiques” sont aussi des chats qui s’ennuient. Si votre chat n'a pas accès à l'extérieur et si vous êtes souvent absent, il sera important de le stimuler mentalement et physiquement en lui mettant à disposition des jouets, des cachettes ou encore un arbre à chat. Pensez par ailleurs à lui donner accès à des fenêtres afin qu’il puisse observer l’extérieur. Nos boules de poils sont des petites concierges, elles adorent savoir ce qu’il se passe dehors, regarder les oiseaux, les passants, etc. Bref, être en première loge. 

Réguler son chat avec une gamelle ludique

Pour ralentir sa prise alimentaire, vous pouvez enfin tenter d’investir dans l’un de ces accessoires : 

  • Une gamelle anti-glouton
  • Une balle à croquettes
  • Un labyrinthe. Votre chat doit déplacer les croquettes pour les obtenir. 
  • Un tapis de léchage. Cet accessoire est idéal pour les pâtées. Il suffit d’étaler la portion sur le tapis, et minou n’aura plus qu’à la lécher. Il ne gobera pas sa pâtée et n’aura pas d’autre choix que de prendre son temps pour la savourer. 
  • Un moule à glaçons ou à cannelés dans lequel vous pourrez y incorporer de la pâtée et/ou des croquettes.

Ces gamelles sont efficaces, mais soyez toutefois patient. Pour que votre chat s’y habitude et en comprenne le fonctionnement, procédez par étapes. Séparez sa portion en deux : une partie dans sa gamelle habituelle et une autre sur son tapis de léchage par exemple. N’oublions pas que nos matous sont des routiniers. Le moindre changement peut les brusquer. Votre félin ne se jettera plus sur sa nourriture, bien au contraire, il va la bouder.

Si malgré tous ces conseils votre chat continue à manger trop vite, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire habituel ou bien un vétérinaire comportementaliste. Celui-ci pourra vous aider à comprendre pourquoi votre poilu agit ainsi, et vous donner les clés pour qu’il puisse se réguler. Nous avons listé ici les principales causes et solutions, mais chaque chat est unique. C’est d’ailleurs pour cela que nous les aimons si fort ❤️